Alexandre Bacros

La sexualité est naturelle mais elle n’est pas innée. Elle s’apprend à tout âge.

Chacun peut découvrir et améliorer sa sexualité s’il le souhaite.

Une sexualité épanouie, bien vécue apporte un vrai plus à la vie.

Souvent, en sexologie comme ailleurs, c’est la souffrance qui amène dans un cabinet de consultation. La souffrance et son cortège d’impacts négatifs: difficultés dans le couple, perte d’estime de soi, traumatismes anciens, honte…. Et c’est toute la vie qui est atteinte.

Il y a quelques années, en discutant avec des professionnels de la santé, j’ai pris conscience que le sexe n’était pas que plaisir. Pour certains, le sexe est une souffrance. Cette souffrance m’a tellement interpellé que j’ai décidé d’effectuer une reconversion professionnelle.

En 2010, j’ai commencé par me former à l’écoute au CEFEC ;

Ensuite j’ai suivi la formation en sexologie clinique à l’université libre de Bruxelles, obtenant mon certificat en 2014. J’ai également suivi la formation en Psycho-Sexologie Positive (FPSP). Membre effectif de la SSUB, je continue à me former en participant à des colloques, des symposiums sur le sujet.

Parallèlement à ce cheminement en sexologie, je me suis formé à la thérapie brève, à la PDMY et aussi à l’hypnose ericksonienne, un outil particulièrement performant dans le cadre de la sexologie. Les changements se font en douceur mais en profondeur. L’hypnose permet en accédant à l’inconscient de travailler ensemble pour trouver des solutions.

Sexologue clinicien au CHwapi, je propose également des consultations en cabinet privé.  Parallèlement aux consultations de sexologie individuelles ou de couple et d’hypnothérapie, je fais partie de l’équipe du centre d’accompagnement des naissances 1,2,3…c’est la vie, où je présente des conférences sur la sexualité autour de la grossesse. J’ai également collaboré avec la maison Graine d’Amour situé à Hyon.

Venir chez un sexologue, c’est décider de changer. C’est décider d’ajouter une dimension à sa vie. C’est s’ouvrir aux possibles d’une sexualité épanouie.

La démarche débute par une évaluation mutuelle. Vous évaluez si mon mode de fonctionnement thérapeutique vous convient et j’évalue si je suis qualifié pour traiter la problématique individuelle ou de couple exposée. Il est primordial pour moi de m’assurer que vous puissiez vous confier dans un contexte sécurisant, sans jugement. Je vous propose une démarche interactive et dynamique. Ce qui veut dire que je vous partagerai mes hypothèses et mes impressions cliniques. Nous discuterons, je confronterai vos idées, vos croyances et j’offrirai des outils concrets pour analyser, comprendre et traiter vos difficultés

Assez tôt dans la démarche, nous établirons des hypothèses, des thèmes et des objectifs concrets sur lesquels nous travaillerons. J’utilise des questionnaires, des feuillets d’exercices et la communication authentique comme principaux outils thérapeutiques.

Le travail thérapeutique peut se faire tant au niveau des cognitions (pensées, croyances, schémas,…) que des émotions (récurrentes, envahissantes, préoccupantes, …) que du corps (douleur, tension, dysfonction d’un système ou d’un organe).

Mon travail sera de vous informer, de vous rassurer et de traiter vos difficultés. Quelles que soient les origines de vos problèmes, il existe des thérapies spécifiques pour vous aider. C’est mon travail et mon engagement.